AOR, L'APPEL DU FEU

12,20 €

No tax

Ce livre contient un enseignement donné par un être divin en cinq nuits. Ecrit dans un style dense et poétique, il traite de questions essentielles que se posent tout être humain en quête de la vérité et du sens de sa vie. Il parle de la science secrète inscrite d’une façon mystérieuse par les Maîtres de la connaissance dans les temples antiques. Ce langage subtil peut devenir intelligible à notre entendement à condition de suivre la voie du perfectionnement dans le but de construire notre temple intérieur qui nous ouvrira les portes de l’éternité. Cet ouvrage nous invite à accomplir ce travail dès maintenant et avant la fin des temps qui semble menacer l’humanité

Lire la suite
Quantité

  • Garanties sécurité (à modifier dans le module "Réassurance") Garanties sécurité (à modifier dans le module "Réassurance")
  • Politique de livraison (à modifier dans le module "Réassurance") Politique de livraison (à modifier dans le module "Réassurance")
  • Politique retours (à modifier dans le module "Réassurance") Politique retours (à modifier dans le module "Réassurance")

René Adolphe Schwaller, né le 30 décembre 1887 à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine) et mort à Grasse (Alpes-Maritimes) le 7 décembre 19611, est un chimiste, philosophe, métaphysicien et égyptologue français, spécialiste de la pensée hermétique et de la symbolique de l’Égypte ancienne. C'est en 1919 qu'il ajoutera à son nom le titre de Lubicz.René Adolphe est le fils de Joseph Adolphe Schwaller, un pharmacien d'origine helvétique, et de Marie Bernard. Contrairement à une légende tenace, René Adolphe n'est pas né en 1887 en Alsace-Lorraine rattachée à l'Empire allemand, mais dans une ville de la banlieue parisienne1. Il se marie une première fois le 20 janvier 1912 avec Marie Marthe Hessig, artiste peintre, dont il aura un fils, Guy Schwaller-Hessig. Après avoir divorcé, il se remarie en 1927 avec Charlotte Jeanne Germain, veuve de Georges Lamy, un riche armateur normand. Sa nouvelle épouse prendra pour ses écrits le pseudonyme d'Isha Schwaller de Lubicz. En 1919, son ami le poète lituanien Oscar Wladislas de Lubicz Milosz (1877-1939) lui transmet le droit de porter ses armoiries et d'ajouter « de Lubicz » à son nom de naissance. L'œuvre maîtresse de René Adolphe Schwaller de Lubicz demeurera Le Temple de l'Homme (3 vol., éd. Caractère, Paris, 1957,) où l'auteur aura su révéler l'amplitude de sa doctrine anthropocosmique sur un plan philosophique, mais aussi par de savantes démonstrations mathématiques liées au nombre d'or, avec la thèse d'une Égypte antique s'enracinant dans un mysticisme théocratique basé sur une géométrie sacrée.

 

En stock 8 Produits
Références spécifiques